Test Eleaf iStick 60 Watts TC et Melo 2

Test du kit ecigarette Eleaf iStick 60 W TC et du clearomiseur Mélo 2

Le contrôle de température qui était la nouveauté de l'année 2015, est aujourd'hui la technologie commune à la majorité des Mod box et à l'ensemble des Mox box Eleaf de dernière génération.
Mais cette iStick 60W est la première à proposer le réglage de la puissance dans le mode Contrôle de Température, nous rentrerons dans les détails lors du test avec le Melo 2 mais pour faire simple : vous lui indiquez une température à ne pas dépasser et vous réglez la puissance que vous voulez.

Nous avons essayé l'iStick 60 Watts TC en mode puissance variable avec différents clearomiseurs équipés de résistances Kanthal puis avec le Melo 2, en mode TC et sa gamme de résistances fournies.

Cette iStick 60 W est la première iStick à bénéficier d'un accumulateur interchangeable, le modèle que nous avons utilisé est une Efest 18650 3500 mAh de 20 Ampères, pour les grosses demandes de puissance (de 50 à 60 Watts) nous vous recommandons l'utilisation d'accumulateurs capables de plus grosses décharges comme l'Efest 18650 3000 mAh de 35 Ampères.
Pourquoi ? parce que la puissance fournie (capacité de décharge) d'un accumulateur est égale au Voltage multiplié par l'Ampérage (P=U*I)

- pour la première : 3,7 V x 20 A = 74 Watts
- pour la seconde : 3,7 V x 35 A = 129,5 Watts

Même si la première peut paraitre suffisante, une fois déchargée à plus de la moitié, cela peut s'avérer insuffisant pour fonctionner à pleine puissance alors que la seconde pourra toujours fournir la puissance nécessaire.
En contrepartie, pour ces demandes de grosse puissance il est préférable d'avoir un accumulateur de rechange.

Caractéristiques générales

Remplacement des capots et de l'accumulateur de l'iStick 60 Watts TC

Comme nous l'avons vu précédement l'accu est interchangeable, il est facilement accessible via un capot amovible magnétique. ces capots sont également customisables à condition de pouvoir les trouver, ce qui est encore un peu ardu.
Les fermetures aimantées des capots sont de bonne qualité, la box tient bien fermée et l'ouverture est facilitée par la présence d'une petite encoche sur le coté permettant de glisser l'ongle.

La forme générale a changé, plus arrondie, plus en relation avec la forme de votre main. Le plot de connexion 510 a été centré permettant le montage de gros clearomiseurs sans qu'ils dépassent des bords de la box.
Le plot de connexion est monté sur ressort pour assurer un bon contact avec le clearomiseur, ce qui a son importance car rares sont les clearomiseurs exceptés Nautilus et mini-Nautilus équipés d'un contact sur ressort.

Pour en finir avec la connectique, l'Istick 60 W TC dispose évidemment de la technologie Passtrough permettant de vapoter pendant la charge par le biais d'un port micro USB placé sur le dessous de la box ne changeant pas vos habitudes de préhention.

Il est à noter que si vous souhaitez utiliser 2 accumulateurs, il peut être plus facile de les recharger simultanément avec un chargeur d'accumulateurs comme le SODA, capable d'en charger 2 simultanément.

Écran OLED et boutons de commandes

Les boutons, de formes bien différentes, placés sur l'une des faces étroites de la box de part et d'autres de l'écran sont au nombre de 3 :
- un carré pour le "fire"
- un allongé pour le réglage plus / moins
- un petit appelé "bouton menu" pour la bascule entre les modes WV, TC Ni et TC Ti

En mode Puissance variable (WV sans contrôle de la température) il suffit d'utiliser le bouton "plus / moins" pour ajuster la puissance délivrée. C'est un mode facile à appréhender, il suffit de connaître les valeurs acceptées par la résistance, celles ci sont le plus souvent indiquées par le fabricant sur la résistance.

En mode Temperature control le risque d'erreur est moindre, car on ne peut pas brûler une résistance dans la plage des températures disponible, une régulation de puissance se faisant automatiquement avant tout problème.
Pour les réglages fins dans ces modes, nous le verrons plus loin, c'est la combinaison des touches qui permet de gérer le couple Watts / Température.

Pour toutes les fonctions de bases de ces boutons, je vous recommande de vous reporter aux pages de la notice dont nous vous avons fait des agrandissements ci-dessous, le manuel original étant écrit particulièrement petit...

Notons tout de même l'aparition d'un mode "furtif" permettant de vaper écran OLED éteint, il est vrai que l'on peut difficilement lire l'écran quand on tire sur sa eCigarette (sauf devant sa webcam peut-être). Je doute toutefois que cela constitue une grosse économie d'énergie par rapport à celle consommée par la résistance...
Dans ce mode vous continuez de visualiser les réglages en faisant une pression brève sur le bouton "fire".

L'écran OLED propose toutes les informations nécessaires : niveau de charge de l'accu, valeur de la résistance, vérouillage en mode TC, puissance délivrée et température maxi tolérée.

Nous entrerons dans tous les détails pendant les différents tests.

Pour plus de confort de lecture, vous pouvez également télécharger cette notice au format pdf.

Fichier attachéTaille
notice-istick-60w-tc.pdf411.44 Ko

Mode puissance variable

Pour basculer parmis les modes Puissance variable (VW) et Temperature control (TC) on utilise le bouton "menu", la pression prolongée sur ce bouton fait passer d'un mode à un autre tout en conservant les réglages qui ont été fait pour chaque mode.
On est en mode WV lorsque l'écran indique un nombre de Watts et en mode TC lorsque l'écran indique une température.

En mode WV il est possible d'utiliser n'importe quelle résistance dont l'impédance est comprise entre 0.15 et 3.5 Ohms en Mode TC de 0.05 à 1.0 Ohm, c'est vous dire si le choix est large. Nous l'avons donc testé avec plusieurs clearomiseurs :
- Subtank mini avec plateau RBA monté en 0,5 Ohm (Kanthal 0,3 mm) : j'ai pu pousser sans problème jusqu'à 40W pour une vapeur bien chaude.
- GS Air utilisant la dual coil 1.2 Pure Cotton utilisée de 12 à 25 W avec la même linéarité pour une vapeur de froide à chaude.
-Mini Nautilus avec une résistance "maison" de 1.1 Ohm (Kanthal 0,5 de 5 spires et des pattes de +- 1 cm) pour d'excellents résultats de 12 à 17 Watts.

Avec le Melo 2 et sa résistance Kanthal donnée pour des utilisation de 30 à 80 Watts, j'ai enfin atteint les limites de ma Box, bon il fallait s'y attendre puisque c'est une 60 Watts, mais avec l'accu Efest 3500 mAh de 20 Ampères, j'ai eu des coupures (écran indique battery Low) à 55 Watts au bout de 3,5 secondes, il faut dire que la vapeur est déjà vraiment chaude. je vous en dirais plus sur les possibilités réelles de cette résistance en essayant l'iStick 100 Watts.

Je vous conseille donc vraiment de vous orienter vers l'accumulateur Efest 3000 mAh de 35 Ampères pour aller jouer avec la grosse grosse puissance, pour un usage plus soft (jusque dans les 40 W) vous pouvez très bien vous contenter de l'accu de 20 A ayant plus de capacité. Pour la grosse puissance prévoyez certainement 2 accus pour éviter la panne.

Pour la vape au quotidien une fois le bon réglage trouvé, il se verrouille en pressant simultanément les 2 extrémités du bouton de réglage de puissance, l'écran affiche "lock" et vous ne risquez pas de perdre votre réglage préféré.

N'oublions pas de rappeler quand même que c'est dans ce mode que l'on peut vraiment jouer avec la limite de son clearomiseur, pousser très fort dans la grosse vapeur et aussi que c'est pour le moment le seul mode pour utiliser une résistance "Clapton" !

Mode Temperature Control

Eleaf iStick 60W Temperature control avec Eleaf Melo2 le binôme de rêve

L'iStick 60 Watts propose 2 modes TC : NIckel et le nouveau mode TItane.

Pour basculer entre ces modes il suffit de maintenir le bouton "menu" enfoncé jusqu'à ce que s'affiche en haut de l'écran à droite les lettres NI ou TI.

Il faut ensuite étalonner et verrouiller la valeur de la résistance pour fournir une référence au chipset pendant l'utilisation, cet étalonnage doit absolument être fait lorsque la résistance est à température ambiante.
Lorsque vous changez de résistance elle doit être ré-étalonnée, il est important de déverrouiller la valeur de la résistance avant d'en mettre une nouvelle pour qu'elle soit reconnue.
Si vous changez juste de résistance pour utiliser tantôt votre TI tantôt votre NI ou Kanthal, pas besoin de déverrouiller la résistance et de plus, le réglage correspondant à la résistance est conservé en mémoire pour quand vous la remettrez.

Comment procéder ?
Placer une résistance neuve à température ambiante dans le clearomiseur et pressez simultanément le bouton "fire" et le bouton "plus de puissance" pour verrouiller la valeur de référence de la résistance.
Un conseil au passage : pressez légèrement avant le bouton "+" pour être sûr de ne pas faire chauffer la résistance en pressant le bouton "fire" d'abord... Sinon tout est à recommencer après avoir attendu que la résistance se remette à température ambiante...

Passons au test proprement dit et là je dois dire que cette iStick 60 Watts m'a fait revenir sur l'opinion que j'avais de "petite vape gentille" en mode temperature control !!!

Comme je le disais cette iStick 60W TC est la première à proposer de pouvoir régler la puissance tout en conservant une température à ne pas dépasser. C'est à dire que vous indiquez au chipset que vous voulez vaper à 45 Watts et que vous ne voulez pas dépasser 240°C (c'est un exemple) ; la résistance aura une montée en température plus rapide et une vapeur plus chaude et abondante que si vous aviez réglé à 30 Watts mais le chipset régulera dès que vous atteindrez 240°C tout en continuant d'émettre de la vapeur.
Petit rappel, la température est indiquée en Celsius ou en Farenheit, on passe d'une unité de mesure à l'autre en restant appuyé sur le bouton de réglage de température : l'affichage passe de l'un à l'autre quand la température mini ou maxi est atteinte.

Le très intéressant réglage de la puissance en mode TC est un petit plus difficile, il faut tenir appuyé le bouton "menu" puis rapidement appuyer sur le bouton de réglage de puissance (+ ou -) avant d'avoir changé de mode, au début on tatonne un peu puis on prend le coup même si ça reste toujours un exercice de rapidité.

J'ai testé ce mode avec le clearomiseur idéal : le Eleaf Melo2 (lire le test du Melo2) qui est vendu d'origine avec une résistance Nickel Ni200 de 0.15 Ohm et une résistance Titane de 0.5 Ohm.
Ce n'est absolument pas une obligation, tous les clearomiseurs acceptant des resistances Ni200 ou Titane peuvent utiliser ce mode, lisez le test du Melo vous verrez aussi que les resistances du Melo sont utilisables avec beaucoup d'autres clearomiseurs.

C'est surprenant, on gère totalement la production de vapeur et sa température, dans le même temps on peut jouer sur le goût et la densité avec l'Airflow du Melo2. On peut évidemment préférer faire tout les réglages soi-même et utiliser une "Clampton" mais ce mode est vraiment bluffant.

J'ai donc essayé les deux résistances, leur rendu est très différent mais la Titane est moins gourmande, quand on met la puissance à fond (60W) en fixant une limite de température a 280°C la Ni200 fait rapidement saturer l'accu et la box indique "battery low" même avec l'accu de 35 A. Je n'ai pas rencontré cette limite avec la Titane, il faut dire que la Ni est une 0.15 Ohm alors que la Ti est une 0.5 Ohm.
Les 2 résistance acceptent de démarrer dès 25 Watts mais la Ni200 produit un peu plus de vapeur à cette très basse puissance, la titane démarre vraiment la production de vapeur à 35 Watts il faudra quand même la laisser monter un peu en température, environ 270°C.
La génération de vapeur devient excellente à partir de 40W avec une température maxi aux environs de 285°C.

Comme vous le voyez il y a vraiment moyen de s'amuser avec ce binôme riche en sensation.